Mais tout le monde ne fait pas de l’art son métier par exemple...

Entendu souvent cette expression: ''tout le monde peut faire de l'art''

C’est vrai je crois, car dès notre plus jeune âge, nous avons la poussée vers les crayons de couleur, les constructions de papier ou de carton, la peinture aux doigts. Ce puissant désir est naturel et fait partie de chacun car nous sommes nés créateurs. C’est plus tard qu’arrive le regard, le jugement et d’autres avenues pour nous exprimer. Car l’on peut être créateur dans tout ce que l’on entreprend que ce soit dans le monde du travail, de notre vie personnelle, plus l’on a acquis la créativité comme moyen d’aborder nos problèmes ou nos décisions, meilleures sont nos chances d’être heureux.

 

Devenir un artiste dans son domaine, demande pas mal de choses. D’abord, l’apprentissage, apprendre les bases de son art, apprendre la philosophie qui nous amènera à mieux comprendre la démarche artistique que nous désirons trouver pour soi-même. L’apprentissage est important pour se donner les outils, la compréhension qui va nous faciliter notre expression personnelle par après.

 

Et le talent ? Mais oui le talent car sans talent dans un domaine en particulier, ce ne serait que des bégaiements. Le talent c’est celui-là qui nous oblige au respect et à la responsabilité envers soi-même de le développer. Développer ses talents c’est devenir une personne réalisée. Si par hasard, nous avons la tentation ou le désir d’aller dans un domaine pour lequel nous n’avons pas le talent mais que nous endossions juste le costume de la représentation, alors ce serait à coup sûr de la fausse représentation n’ayant pas l’âme du costume.

 

L’art, le véritable, celui qui fait émouvoir, celui qui élève l’âme, cette noblesse d’expression, c’est cet art-là qui apporte au monde la paix du cœur et de l’esprit, qui rend bien, qui rend joyeux, qui inspire à plus haut.

 

Pour ressentir l’art qu’on écoute ou qu’on regarde, il faut bien se connaître, il faut avoir l’habitude de l’écoute de soi : comment je me sens à l’intérieur. Quels sont les sentiments que l’œuvre m’inspire : la joie, la paix, l’extase ? Ou si mon cœur se serre, ou si ma tête est lourde d’images et de pensées provoquées, ou si je me sens angoissé ? peut-être même que l’œuvre m’éloigne de mon bien-être, me donne accès à un monde qui ne me ressemble pas et dans lequel je me sens perdu ?

 

L’harmonie dans une œuvre c’est lorsque tout se tient et que le sens est là, on peut le voir ou l’entendre. Mais pour arriver à cette maîtrise, l’artiste a dû faire un long cheminement et une longue pratique qui n’est jamais finie. L’artiste évolue, il est découvreur de territoires, de regards portés, l’artiste cherche toujours plus loin dans son expression, des façons d’amener la vibration de son œuvre à des niveaux toujours plus haute. 
 

Alors sur cette phrase en introduction ci haut qui m’a poussé à écrire cette réflexion, oui tout le monde peut faire de l’art mais le choix de devenir un artiste n’est pas le choix le plus courant car l’implication est énorme et parfois les fruits matériels sont minces. C’est pourquoi lorsqu’on est devant la grâce de l’œuvre accomplie, soyons reconnaissants que son auteur ait choisi d’honorer son talent et apprécions à sa juste valeur son travail

Écrire commentaire

Commentaires : 0

Pour partager