C'est quoi être artiste professionnel... amateur ou hobbyiste ou passionné de peinture...Des différences dans les titres ou tous pareils?

Article repris de mon blog ZesteplorARTtrice.com

 Ces dernières années, peut-être avec l’arrivée d'internet et des images à grande diffusion, j’ai vu apparaître une cohorte de ‘’passionnés’’ prenant d’assaut le marché de l’art visuel, venant de n’importe où et allant n’importe où.

Parfois je me dis que ça ne vaut plus la peine de continuer tellement les pseudo-artistes de tout acabit prennent du gallon aux yeux des acheteurs d’œuvres d’art. Mais comme ce n’est pas dans ma nature de baisser les bras, je me dis que je vais continuer de faire de l’art parce que c’est ce que je fais très bien et c’est la route que je veux poursuive jusqu’à ce que la vie me quitte.

 

Les peintres amateurs sont des ‘’passionnés’’ d’art, oui, sûrement. Plusieurs arrivent sur le marché avec beaucoup d’audace et vendent leur production assez bien. Il y a parfois même quelques perles parmi eux. Mais la plupart du temps le travail n’est pas accompli ou ce sont de piètres copies d’autres artistes.

 

Les mots peintre ou artiste peintre, n’importe qui se les donne comme étiquette aujourd’hui. À mon humble avis, je pense qu’on devrait développer des spécifications à ce noble titre. Par exemple, il y a certaines personnes qui font ce qu’on appelle à juste titre de la peinture décorative, et d’autres de la peinture commerciale juste pour les murs...sans âme sans ‘’soul artistique’’ ... à l’image des magasins de meubles ou de certaines revues de décoration devenues elles aussi un lieu de représentation de produits du commerce et non plus de véritables magazines d’inspiration. Ces artistes en peinture décorative, voilà qu’ils s’appellent maintenant artiste peintre (en omettant les mots peinture décorative). J’aime bien la peinture décorative norvégienne par exemple qui est, pour moi, vraiment un art identifié.

Peinture décorative d'origine scandinave
Peinture décorative d'origine scandinave

Mais aujourd’hui encore ici, cette peinture décorative est devenue un peu n’importe quoi et s’avance sur les arts visuels en proposant même des patrons de toiles déjà dessinées prêtes à devenir un tableau. Quand on fait aussi des tableaux avec une morceau de tissu encadré ou collé sur un canevas et voilà ‘’qu’on a créé un tableau’’ : ce n’est pas un tableau mais plutôt un bricolage.

J’ai écouté une entrevue avec une jeune fille qui peint depuis peu sur des sujets qui sont populaires sur le web et qui vend sur les réseaux sociaux. En entrevue, elle répond à la question suivante : est-ce que tu vas éventuellement prendre des cours d’art et la jeune fille de répondre qu’elle n’en a pas besoin, elle demande des conseils à son marchand de matériel et elle vend sur FB : résultat, pas besoin de plus. L’animatrice de lui dire, et bien tu es maintenant une véritable artiste peintre. Voilà tout est là...

Les professionnels, de quoi sont-ils fait? Ils ont d’abord été chercher une formation, académique ou d’apprenti auprès de grands maîtres, je dis bien grands maîtres et pas d’autres amateurs du métier. Les professionnels ont acquis par la suite de l’expérience qui vient de la pratique, de la pratique et de la pratique et aussi d’une recherche constante de s’améliorer. Les professionnels sont aussi reconnus par leur pair, soit par une association ou par un ordre quelconque officiel.

 

Faudrait revenir au sens et à la valeur qu’on accorde aux mots.

 

Le grand public devant un artiste peintre ne sait pas toujours s’il est devant un artiste peintre professionnel ou un hobbyiste ou un passionné de peinture ou un copiste ou un peintre de décoration murale? Comment faire la différence si la personne se présente comme un artiste peintre.

«Chez les artistes, j’accorde autant d’attention à l’homme qui fait l’œuvre qu’à l’œuvre elle-même »   Vincent Van Gogh

Vincent Van Gogh, Autoportrait à l'oreille coupée
Vincent Van Gogh, Autoportrait à l'oreille coupée

C’est plus que nécessaire de prendre le temps de questionner les titres, les curriculums, les acquis pour être en mesure de choisir en respect avec la forme, l’objectif.

 

Ce qui me fait penser aux critères de sélection. Avons-nous des critères de sélection?

Bonne question!

 


Écrire commentaire

Commentaires : 0